Quand le bonheur s’invite de nouveau chez vous.

Un petit article pour faire partager mon bonheur.
Suite à une bonne nouvelle ? Une promotion ? Un gain au loto ? La rencontre qui va bouleverser ma vie ?

Non absolument pas, je suis heureuse en ce moment, c’est tout.

Il y a quelque temps après ma rupture avec Chouchou, je pensais que je ne serai plus jamais heureuse.

Je ne trouvais plus aucune raisons de sourire.
J’étais dévastée.
Dévaster c’est ce mot qui caractérise tellement bien le trou béant qui remplaçait mon cœur et me nouait le ventre.

Et quelque part, c’est toujours vrai.
Je suis toujours un peu brisée, une fêlure de plus sur ma vie qui me fragilise.

le bonheur qui revientMais je suis encore en vie.

Et depuis peu, je me rends compte que je suis heureuse.
Vraiment heureuse.
Mon humeur ne dépend pas d’un mec
Ou d’une éventuelle bonne nouvelle.

Non je suis heureuse, c’est tout.

  • Préparer les fêtes de fin d’année me mets en joie
  • Profitez de mon week-end sans enfant pour sortir comme ado, c’est tellement agréable.
  • Me plaire en me regardant dans le miroir après des séances de sport intensives, c’est jouissif !
  • Un câlin de Loulou tout fatigué qui me dit qu’il m’aime et que je lui ai manqué, comme c’est bon.
  • Un homme qui me sourit dans la rue, et je souris à mon tour pour la matinée.
  • La perte de mon ticket de parking, qui m’a fait perdre 1h et 15€, c’est tellement moi ça et c’est finalement si drôle !

Alors à toi, qui m’attends quelque part,

Oui toi le beau gosse, intelligent et drôle qui me fera replonger dans la drogue dure de l’amour :
N’aies pas peur de moi !
Je suis heureuse sans toi, c’est vrai. Vois-le comme une chance.
Je ne serai pas dépendante de toi, et je n’attendrai rien de notre histoire.
De ce fait tout me surprendra.

Petit, petit, viens, allez viens, petit, petit ….
C’est pas grave, je ne suis pas pressée !

Quant à toi, qui me lis en te disant que le bonheur des autres c’est chiant quand nous on est malheureux,

retrouver le bonheur

Ne t’en fais pas.
Un jour, bientôt, tu vas faire quelque chose pour toi.
Quelque chose qui va te faire plaisir.
Tu ne vas pas rigoler aux éclats, en tout cas pas tout de suite, mais tu vas sourire, du coin des lèvres.
C’est le début.
Bientôt la chaleur du soleil sur ta peau va te plonger dans une sérénité jusqu’ici perdue.
Ou un compliment formulé par un inconnu, une maman qui te dit combien elle t’admire, ton loulou qui dessine un bonhomme souriant, un moment de partage autour d’un repas de fêtes, et tellement d’autres petits bonheurs de la vie de tous les jours.

Alors oui, je vous crie mon bonheur.

Ce n’est pas un leurre, ce n’est pas une pub pour le dentifrice, c’est un message d’amour.
Un amour de moi-même.

Et vous ? Le bonheur est-il de nouveau chez vous ?