Comment la nature nous empêche de tuer nos enfants.

Vous qui êtes en train de lire cet article vous devez vous demander ce qui peut bien me passer par la tête pour écrire sur ce sujet.

Mais au fond, vous le savez !

Parce que vous aussi, certains soirs, quand votre Loulou arrive de l’école en rigolant bizarrement pour tout et rien, tout énervé, à fleur de peau et un peu ronchon. Vous vous dîtes que vous allez passer une soirée horrible.
Et ce moment, vous allez devoir faire des efforts pour augmenter votre dose de patience.

maman instinctSaviez-vous que la nature est bien faîtes ?

J’ai entendu un spécialiste, une fois à la télé, dire que les mères, humaines ou animales, possédaient toutes un point commun.

L’instinct d’amour.

Cet instinct d’amour nous empêche de voir notre enfant comme une menace ou un nuisible et donc nous empêche de le tuer, pour ainsi perpétuer l’espèce.

Je dois dire que quand j’ai entendu ça, j’ai trouvé ça à la fois effrayant et très intéressant.

Et puis j’ai eu un enfant

Du coup, je comprends.

Si vous ne croyez pas à cette théorie, je vais vous donner des exemples de moments où, sans amour, nous bétises d'enfantpourrions considérer notre enfant comme une menace ou un nuisible :

  • Un samedi matin à 6h30 quand vous l’entendez chanter
  • Quand il vous regarde dans les yeux en vous disant : « tout manière c’est moi qui décide ! »
  • Après une journée où vous lui avez fait plaisir et qu’il finit par vous faire un gros caprice
  • En pleine nuit, quand il vous réveille pour vous demander si vous dormez
  • A l’école quand il dit à son maître que quand il sera grand il veut faire comme maman, boire de la bière
  • Quand il fait tomber votre nouveau téléphone portable par terre
  • Après une courte nuit, le matin au petit déjeuner, quand il parle non stop alors que vous n’avez pas encore bu votre café
  • Quand le Picasso qui sommeille en lui se dévoile sur le papier peint du salon
  • Lors d’une soirée entre amis, quand il est si horrible que vous devez partir rapidement, tellement vous êtes gêné
  • bétises d'enfantQuand il vole dans votre porte-monnaie
  • Le jour où il tire sur la tringle à rideaux et arrache les chevilles du mur
  • Quand la litière (sale) du chat se retrouve étalée par terre, parce qu’il cherchait quelque chose dedans
  • Le matin, au réveil, quand il te dit « maman, vraiment, tu ne sens pas bon de la bouche »

Alors vous voyez, à quel point on les aime nos petits !

Merci à mère Nature de nous avoir dotée de ce sentiment qui nous fait oublier toutes leurs bêtises.
Et merci à Christophe Colomb d’avoir découvert le chocolat ou au week-end de garde du papa pour pouvoir souffler un peu et faire le plein de sérénité.

Partagez avec nous les petites bêtises de vos nuisibles monstres au sourire d’ange !